• Qui sont les Toltèques (3) ?

    L’Histoire

    Toltèques (du nahuatl, "maitres bâtisseurs"), peuple qui émigra du nord de l'actuel Mexique après le déclin de la grande cité de Teotihuacan et qui établit, au Xe siècle avant JC, un état centré sur Tula (état de Hidalgo), située à environ 95 km au nord de l'actuel Mexico.

    Cet Etat s'éteignit au XIIe siècle après avoir dominé le Mexique central et le Yucatán.

    Les Toltèques possédaient une culture sophistiquée qui comprenait la métallurgie, la sculpture, la distillation et l'astronomie. Leur architecture et leurs arts reflètent les influences des civilisations "classiques" du Mexique, de Teotihuacan et des Olmèques.

    Les ruines de Tula, appelée alors Tollan, comprennent trois temples pyramidaux, dont le plus grand est surmonté de colonnes de 4,5 mètres de haut ayant pour forme des guerriers stylisés et qui était sans doute dédié à Quetzalcoatl, le serpent à plumes, une divinité que les Toltèques empruntèrent à des cultures antérieures et qu'ils vénéraient comme dieu de la planète Vénus.

    Le roi des Toltèques, Topiltzin, s'appropriera le titre Quetzalcóatl (serpent à plumes), le nom du dieu principal et pacifique de Teotihuacán, devenant ainsi le maître spirituel des toltèques.  Quetzalcoatl aurait été  (pense t-on) le fils de Mixcoatl, chef de ce peuple guerrier dans les années Mille.  

    La domination de la culture toltèque sera racontée par l'histoire (en partie légendaire) d'une faction guerrière qui renversera Topiltzin Quetzalcóatl. Ce dernier, contraint de s'enfuir, promettra de revenir libérer son peuple.

    Selon la légende, c’est une divinité toltèque rivale, Tezcatlipoca, le Dieu de la guerre, qui chassa de Tula Quetzalcoatl et ses adorateurs vers l'an 1000.

    L'influence toltèque s'étendra sur une bonne partie de la Méso-Amérique. Le règne de Tula connaîtra une fin soudaine au milieu du XIIème siècle : les Toltèques établis au sud furent absorbés par le peuple maya qu'ils avaient auparavant soumis.

    La chute de Tula et de l'empire toltèque ouvrirent la voie à l'expansion des Aztèques, qui ont dit être leurs descendants.

    Le peuple  

    Peuple de guerriers venant du Nord, affichant comme emblèmes l'aigle et le jaguar, ils s'installèrent à Teotihuacan. Ils redonnèrent vie à cette ville abandonnée depuis  déjà plusieurs siècles. Ils étaient considérés comme des artistes et des scientifiques attachés à préserver et perpétrer la pratique de leurs anciens.

    Les Toltèques croyaient en plusieurs dieux, dont le Ciel, la Terre et l’Eau, rappelant les principes spirituels du chamanisme.  

    Teotihuacan était la cité des pyramides, cité où  "l'homme devient Dieu". Naguals (les maîtres) et étudiants s'y réunissaient.  

    Les Toltèques ont  apporté au Mexique une richesse culturelle et spirituelle puissante.   

    Les quatre accords  

    D’après les légendes et les vestiges laissés par les Aztèques, "les Quatre Accords Toltèques renferment la clé du savoir et de l’accomplissement."  

    Les naguals auraient dissimulé ces accords, sagesse ancestrale, afin de les préserver lors de la conquête européenne, et afin qu'ils ne soient pas utilisés à des fins personnelles par certains étudiants. Cependant cette connaissance s'est transmise oralement au fil des générations, par le biais de plusieurs lignées de naguals.  

    Actuellement, c'est Don Miguel Ruiz, nagual de la lignée des Chevaliers de l'Aigle, qui partage cette sagesse avec nous.  

     La sagesse Toltèque n'est pas une religion, mais elle possède une dimension spirituelle qui se retrouve dans tous les enseignements de  tous les maîtres spirituels sur terre, et qui relève plus d'un mode de vie donnant accès au bonheur. C'est en quelque sorte un guide, d'une simplicité étonnante.  

    Don Miguel Ruiz explique que ce sont nos croyances limitatrices qui créent nos souffrances, il nous montre leurs sources et comment nous pouvons nous en libérer. Cette libération nous permettrait de retrouver notre état d'origine, à savoir l'amour inconditionnel.

    Sources :

    Marie-France FAUVET, « TOLTÈQUES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juillet 2014. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolteques/ 

    http://www.insecula.com/salle/EP0325.html 

    http://www.reiki-cristal.com/pages/Les_Tolteques-5340297.html

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter