• Leçon de vie : Observer ce qu'on vit et en chercher le sens.

    Hier, j'ai eu un accident de voiture. Au delà de la contrariété que cela a provoqué, ne croyant pas aux hasard, je considère que cet accident a du sens. mais lequel ?

    Si vous avez été confronté à cette question, voici une piste de réponses glanée à partir de l'interprétation des rêves.

    En effet, les rêves, comme les actes manqués révèlent les situations telles que l'inconscient les vit. Ici, la voiture est l'image de notre Moi Intérieur. Or, un accident peut être appréhendé comme un acte manque dès lors que 1) on prend la responsabilité de tout ce qui nous arrive, 2/ on estime que, à la source de tous les accidents, réside la perte de maitrise de son véhicule (même si cette perte de maitrise peut s'expliquer un manque de visibilité ou tant d'autres facteurs externes tels qu'un aute automobiliste)

    "La symbolique de la voiture L’automobile est un moyen de transport comme le vêtement est un moyen de se couvrir. En réalité, depuis son invention, l’automobile (comme l’habillement bien sur) est un moyen de s’affirmer socialement. Encore aujourd’hui, si l’automobile s’est banalisée, chaque marque cultive ses origines et se différencie des autres par des messages publicitaires forts couteux qui montrent ici la sécurité qu’un père souhaite apporter à sa famille, là le tempérament d’un jeune cadre dynamique, ou encore la sobriété recherchée par une élite discrète, la possibilité d’évasion offerte aux aventuriers...

    La façon dont on conduit est un autre révélateur de personnalité. Un volant entre les mains, l’Homme se dévoile soudain, peut-être en raison de la sécurité que lui apporte cet intérieur feutré, profondément personnel, presque intime. On se livre autant, confortablement assis devant son tableau de bord, qu’allongé dans le bureau d’un analyste.

    Durant les rêves, l’inconscient utilise donc très logiquement l’automobile pour nous dire qui nous sommes réellement, et plus précisément pour mettre en scène notre conduite intérieure, notre façon de conduire notre vie. Les différentes parties d’une voiture Chaque partie d’une voiture a une symbolique propre.

    Le moteur permet à la voiture d’avancer, il est sa source d’énergie. Connaître une panne de moteur, ne plus pouvoir démarrer, c’est être à l’arrêt dans sa vie intérieure, un signe plutôt défavorable.

    Les roues assurent le contact avec le sol, le lien entre la voiture et son environnement. Sans roue, une voiture est immobilisée, elle n’a plus sa place sur la route. Des roues crevées renvoient à la même absence de lien avec son entourage. Des liens familiaux, professionnels ou sociaux distendus sont montrés par des pneus dégonflés ou crevés.

    Les freins sont des gardes-fous. Ils assurent le ralentissement du véhicule et son arrêt en cas de danger. Sans frein, on fonce accroché au volant en attendant une catastrophe inévitable (sauf si l’on parvient à remonter une pente). Sans frein, on se sent totalement dépassé par la vie, incapable de choisir réellement son parcours.

    Le volant et le chauffeur sont les organes de direction. Le chauffeur est la partie dominante de la psyché qui impose sa direction aux autres passagers, les fonctions secondaires.

    Se voir assis à une autre place qu’à celle du conducteur, c’est donc constater qu’une fonction secondaire de notre personnalité a pris le contrôle de notre vie : la recherche d’une réussite sociale et matérielle qui s’accompagne d’un mode de vie déséquilibré, une vie familiale qui impose un rythme effréné, une passion qui empêche de se diriger dans la bonne direction... Les différents scénarios de voiture Se faire voler sa voiture, c’est se faire voler sa liberté de conduire librement sa vie. Dans quel contexte ? Professionnel, familial ? Dans tous les cas, quelqu’un a pris le contrôle de notre véhicule et lui impose une trajectoire que l’on n’a pas choisie.

    Être pris dans des embouteillages souligne l’absence de liberté que l’on a dans nos mouvements, dans le choix des directions qui s’offrent à nous.

    De la même façon, perdre ses clefs nous empêche de conduire notre vie là où bon nous semble. Cette incapacité à avancer dans la vie est souvent liée à une difficulté relationnelle et d’intégration.

    Une marche arrière incontrôlée indique clairement un problème de direction.

    Les voitures en grand nombre qu l’on voit défiler dans un rêve, sur une autoroute notamment, les unes après les autres, sans arrêt, sont une image des secondes qui s’écoulent, des périodes de la vie qui se succèdent sans arrêt, de l’inéluctable fuite du temps.

    (...) D’une façon générale, l’automobile est un moyen pour l’inconscient de mettre en scène des angoisses. Cependant, cette première interprétation peut être approfondie. En effet, bien plus que des angoisses sans contours (comme la peur du temps qui passe), l’inconscient précise souvent les difficultés qui nous empêchent de piloter notre vie avec maîtrise. Si l’on ne parvient pas à contrôler son véhicule, que le moteur se soit emballé, que les freins ne répondent plus, que la direction soit brisée ou parce qu’un inconnu a pris le volant, c’est que l’on ne maîtrise plus sa conduite intérieure. Autrement dit, notre vie s’organise autour de préoccupations très lointaines de nos aspirations profondes. Or ces activités conscientes qui nous empêchent de vivre réellement, en accord avec nous-même, sont certainement également présentes dans le rêve, ou dans les rêves de cette période. " (http://www.signification-reves.fr/Voiture-et-accident-de-voiture)

     Prenez soin de vous !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter