• Bon voyage, Monsieur Moustaki !

    Georges Moustaki (disparu aujourd'hui)

    Il a écrit :

    Sarah

    La femme qui est dans mon lit N´a plus 20 ans depuis longtemps
    Les yeux cernés Par les années
    Par les amours Au jour le jour
    La bouche usée Par les baisers
    Trop souvent, mais Trop mal donnés
    Le teint blafard Malgré le fard
    Plus pâle qu´une Tâche de lune

    La femme qui est dans mon lit N´a plus 20 ans depuis longtemps
    Les seins si lourds De trop d´amour
    Ne portent pas Le nom d´appas
    Le corps lassé Trop caressé
    Trop souvent, mais Trop mal aimé
    Le dos vouté Semble porter
    Des souvenirs Qu´elle a dû fuir

    La femme qui est dans mon lit N´a plus 20 ans depuis longtemps
    Ne riez pas N´y touchez pas
    Gardez vos larmes Et vos sarcasmes
    Lorsque la nuit Nous réunit
    Son corps, ses mains S´offrent aux miens
    Et c´est son cœur Couvert de pleurs
    Et de blessures Qui me rassure

    Et aussi, il chante : Joseph

    Voilà c´que c´est, mon vieux Joseph
    Que d´avoir pris
    La plus jolie
    Parmi les filles de Galilée
    Celle qu´on appelait Marie
    Tu aurais pu, mon vieux Joseph
    Prendre Sarah
    Ou Deborah
    Et rien ne serait arrivé
    Mais tu as preféré Marie
    Tu aurais pu, mon vieux Joseph
    Rester chez toi
    Tailler ton bois
    Plutôt que d´aller t´exiler
    Et te cacher avec Marie
    Tu aurais pu, mon vieux Joseph
    Faire des petits
    Avec Marie
    Et leur apprendre ton métier
    Comme ton père te l´avait appris
    Pourquoi a-t-il fallu, Joseph
    Que ton enfant
    Cet innocent
    Ait eu ces étranges idées
    Qui ont tant fait pleurer Marie
    Parfois je pense à toi, Joseph
    Mon pauvre ami
    Lorsque l´on rit
    De toi qui n´avais demandé
    Qu´à vivre heureux avec Marie 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter