• Ani choying Drolma : MERCI

    Voici, pour commencer, le lien pour accéder directement à son site de cette nonne bouddhiste népalaise qui construit une œuvre humanitaire et enchante nos oreilles de sa voie : ANI CHOYING DROLMA.

    Ani choying Drolma : MERCI

    Faisons connaissance

     

    Ani signifie nonne, c'est un préfixe honorifique : Choying Drolma s'est engagée dans les ordres du bouddhisme tibétain à l'âge de 13  ans.

     

    Née à Katmandou dans une famille de Tibétains en exil, Ani Chöying Drolma a, pendant plusieurs années de monastère comme maître permanent de chant, ancien élève de la femme de Tulku Urgyen Rinpoché,  qui lui enseigne la musique qui lui permet de financer son projet humanitaire à commencer par son école pour nonnes, Arya Tara School, projet béni lors d'un entretien avec le Dalaï Lama le 21 mars 2001. (source wikipedia)

     

    "En effet, Au Tibet et au Népal, l'accès à l'éducation est particulièrement difficile pour les jeunes filles. C'est pourquoi, Ani Choying Drolma a ouvert l'école Arya Tara qui permet à de jeunes novices d'avoir accès à l'éducation. Son école accueille en priorité les jeunes filles les plus défavorisées victimes de violences, exploitées par leurs familles" (source http://bouddhisme-au-feminin.blogspot.fr)

    En 1994, le guitariste Steve Tibbetts visite le monastère et enregistre avec Ani Chöying Drolma deux albums  Intitulés Chö et Selwa, ils obtiennent l'acclamation des critiques.

    Choying Drolma peut ainsi communiquer au monde les chants bouddhistes tibétain, célébrant la paix, la joie, la félicité.

     Et si vous êtes aussi émerveillée que moi, voici une autre vidéo :

    Je vous souhaite la paix

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter